Prothésiste ongulaire : comment se former ?

Publié le : 07 juin 20214 mins de lecture

Puisque la profession de prothésiste ongulaire n’exige pas de diplômes ou de formations très techniques, il peut être accessible aux personnes qui souhaitent exercer dans le domaine de l’esthétique. Toutefois, pour intégrer ce métier, il est toujours nécessaire de suivre des cursus spécifiques.

En quoi consiste le métier de prothésiste ongulaire ?

Être prothésiste ongulaire est un métier qui consiste à poser des capsules ou faux-ongles sur les ongles naturels des mains ou des pieds d’un individu. Pour réaliser ce travail, le professionnel doit maîtriser plusieurs techniques comme la mise en place d’une extension sur ongle court et le modelage des ongles avec de la résine ou du gel. Il doit aussi être en mesure de les embellir avec du vernis enjolivé de dessins ou de strass. Ce spécialiste peut même réaliser un remplissage des espaces apparents lorsque les ongles naturels repoussent. Il doit également veiller à ce que l’hygiène soit scrupuleuse afin de prévenir l’apparition des infections.

Puisque ce métier demande ces nombreuses qualifications, un futur prothésiste ongulaire doit donc se former. Il peut, par exemple, s’inscrire au CAP Esthétique en candidat libre ou se former directement dans des centres de formation de prothésiste ongulaire.

Accéder à une formation CAP esthétique

Pour exercer le métier de prothésiste ongulaire, aucun diplôme n’est requis. Toutefois, la législation exige que seules les personnes qui sont diplômées en CAP esthétique puissent pratiquer une manucure. Il est donc recommandé de passer ce diplôme. À noter que cette formation permet d’obtenir une multitude de compétences dans le domaine de l’esthétique.

Cette formation est accessible en sortant du collège. Elle dure en moyenne deux ans. Il faut savoir qu’un bac professionnel et un BTS sont aussi proposés dans le domaine de l’esthétisme. La formation est généralement suivie de stage, sauf pour les candidats libres.

Intégrer un centre de formation de prothésiste ongulaire

Le futur prothésiste ongulaire peut aussi suivre des cursus et obtenir des certifications dans des centres de formation prothésiste ongulaire. Ces établissements procurent des formations pratiques en onglerie. Pour ce faire, ils engagent des professionnels chevronnés pour donner les cours et superviser les travaux pratiques. Durant le cursus, l’apprenant se familiarise avec les techniques de gainage, de modelage et d’application des faux-ongles autocollants ou en résine. Il est aussi initié au rallongement, au remplissage, à la dépose, au nail-art ainsi qu’à l’application de vernis. À la fin de la formation, le centre délivre des certificats qui lui permettent d’exercer le métier en toute légalité. Différemment d’un CAP esthétique, les personnes qui intègrent ce parcours ne peuvent pas faire de la manucure complète.

Plan du site